[PARTIE 1] ASSUREZ LA PÉRENNITÉ DE VOTRE COMMERCE GRÂCE À UNE BONNE GESTION DE STOCKS !

[PARTIE 1] ASSUREZ LA PÉRENNITÉ DE VOTRE COMMERCE GRÂCE À UNE BONNE GESTION DE STOCKS !

Pour un commerce, la gestion de stocks n’est pas la partie la plus réjouissante mais ne doit cependant pas être négligée. En effet, le métier de commerçant ne se limite pas seulement à disposer du meilleur emplacement, proposer la meilleure offre produit ou le meilleur service client. Il faut également prendre en compte qu’une bonne gestion de stocks est un élément essentiel d’économie, de fidélisation et de gain de temps. Une gestion de stocks efficace contribue aussi à la réussite et la pérennité d’une boutique.

Dans cet article, nous vous expliquons, quels sont les enjeux de la gestion de stocks en fonction des secteurs d’activité.

La gestion de stocks selon le secteur d’activité

Dans le domaine de la mode, la demande est parfois fluctuante et assez imprévisible. La clé est de bien connaître la clientèle et leur comportement d’achat. Pour pouvoir connaître ses clients, les boutiques de mode peuvent analyser les données de vente antérieures ou encore procéder à une enquête sur leurs préférences (couleur, matière…).

Par ailleurs, dans le secteur de la mode il n’y a pas de réassort. Il faut donc bien acheter en début de saison, c’est-à-dire ne pas se tromper sur les modèles. En cas de produits difficiles à vendre, les enseignes doivent profiter des événements opportuns tels que les soldes pour écouler le stock. Pour cela, il est important de réfléchir aux bons prix à mettre en place.

Pour les secteurs liés à l’alimentaire : il faut faire attention aux invendus ! Les commandes ne doivent donc pas être prises à la légère. En effet, tout doit être calculé. Aussi, il n’est pas conseillé de passer de commandes trop régulièrement : car tout ce qui entre en stock représente un coût.

Pour un restaurant : les employés doivent veiller à la date limite de consommation et toujours cuisiner avec le produit qui arrive bientôt à sa date de péremption plutôt qu’avec un produit consommable encore longtemps. De plus, les cuisiniers doivent évaluer les besoins mois par mois et rédiger une liste de produits utilisés en fonction du nombre de couverts.

Pour une boulangerie : les boulangers doivent pouvoir définir le volume maximal à stocker pour chaque produit et le volume minimal qui fait office de seuil de déclenchement de la commande. Il est également important de veiller à ce que les denrées stockées soient conservées à la bonne température (aliments périssables stockés au froid / les produits secs et sucrés stockés à température ambiante…). Si la gestion des stocks est efficace, les boulangeries limiteront les produits invendus.

Pour une épicerie, la gestion des stocks est pratiquement la même que celle d’une boulangerie. La mise en stock des produits doit se faire dans le respect des températures adaptées à chaque type de produit. Les épiciers doivent définir les besoins en produits en fonction des stocks et des saisons.

Pour les fleuristes, la gestion de stocks est primordiale car les fleurs sont des denrées périssables. Les plantes, surtout coupées, ont une durée de vie très courte. Une des solutions est donc d’acheter en moins grande quantité mais régulièrement : selon previstart.com, les fleurs coupées doivent être commandées tous les deux jours ou deux fois par semaine et les plantes vertes une fois par quinzaine.

Une autre alternative pour gérer ses stocks de manière efficace, est d’identifier les facteurs qui peuvent jouer sur l’activité : par exemple, le printemps est une saison importante pour les fleuristes et les besoins en stocks seront plus grands à ce moment. Les fêtes de l’année telles que la Saint-Valentin, la fête des mères… sont des événements qui vont nécessiter davantage de commandes.

La gestion des stocks d’un salon de coiffure et d’un institut de beauté est absolument indispensable à la bonne santé économique de l’établissement. L’inventaire annuel est tout sauf une bonne idée, d’autant plus pour les salons de coiffure et les instituts de beauté. Imaginez qu’il manque un shampoing particulier ou une couleur de verni à ongle ?

Pour anticiper ces stocks, plusieurs méthodes peuvent être adoptées : la méthode ABC permet d’optimiser l’organisation de l’espace de stockage. Cette technique consiste à classer les produits en fonction de leur importance. Les marchandises les plus utilisées et les plus vendues (A) doivent être les premières à réapprovisionner. Les produits B, moins utilisés mais tout de même indispensables, doivent être les seconds à réapprovisionner. Enfin, les produits C, ayant peu de succès, nécessitent un plus faible approvisionnement.

Une autre alternative est le « First In, First Out (FIFO) » qui s’applique de la manière suivante : le premier produit stocké doit être le premier produit vendu ou utilisé. Il faut donc attendre l’écoulement total du premier produit stocké pour recourir au deuxième produit en stock. Cette méthode permet à l’enseigne un rangement optimal et une rotation claire de ses stocks.

Comme vous l’aurez compris, quelque soit le type de commerce, la gestion des stocks est une notion primordiale pour assurer la réussite de l’activité.

Retrouvez très prochainement la 2ème partie de « Assurez la pérennité de votre commerce grâce à une bonne gestion de stocks » qui vous dévoile les solutions à mettre en place pour éviter un sur-stockage et/ou une rupture de stocks.

Laisser un commentaire