L'été arrive

jours
heures
minutes
Image qui represente un homme qui sourit, sur le côté il y a une caisse enregistreuse tactile

Comment gérer une caisse enregistreuse tactile ? 

La gestion d’une caisse doit être rigoureuse. Tout écart, même minime, doit être justifié et des mesures doivent être prises pour éviter sa répétition. 

La tenue de la caisse est soumise à des obligations légales qui doivent être respectées quotidiennement. Malgré les contraintes qu’elle impose dans une journée déjà bien remplie pour un commerçant, il est impératif de s’y conformer. Les risques pour votre commerce de détail peuvent être importants : contrôles fiscaux, problèmes de trésorerie, etc. 

Si vous démarrez votre activité, il est recommandé de consulter un expert-comptable compétent qui pourra vous détailler vos obligations comptables et juridiques. 

Pour commencer sur de bonnes bases, voici un rappel des bonnes pratiques en matière de gestion de caisse. 

Qu’est-ce qu’une caisse de point de vente ?

Une caisse de commerce enregistre les transactions effectuées dans le cadre de son activité courante. Elle compile principalement les encaissements et les décaissements, c’est-à-dire les entrées et sorties d’argent. En d’autres termes, elle reflète les flux financiers de l’entreprise. 

Pour le commerçant, la caisse est un outil quotidien efficace pour suivre l’activité. Elle permet une lecture instantanée de la situation financière, facilitant ainsi la mise en place rapide de correctifs. 

Quelles sont les obligations légales en matière de tenue de caisse ?

Les commerçants sont légalement tenus de tenir un livre de caisse quotidien. Ce livre doit enregistrer toutes les opérations réalisées en espèces et peut également inclure l’ensemble des recettes de la journée, indépendamment du mode de paiement (espèces, cartes bancaires, chèques, etc.). Bien que le livre de caisse concerne strictement les transactions en espèces, de nombreux commerces y enregistrent toutes les recettes. 

Chaque mouvement de caisse doit être consigné au fur et à mesure, sans rature. Un numéro spécifique est attribué à chaque transaction, correspondant à un document comptable tel qu’un ticket ou un reçu. Les encaissements et les décaissements doivent être distincts, avec deux colonnes séparées. Les encaissements doivent préciser s’ils sont réalisés en espèces ou par chèque. 

Les différentes contraintes existantes pour tenir une caisse

Les obligations varient en fonction du type de commerce et de la complexité des opérations. Pour des mouvements simples (peu nombreux, ventilation simple par nature ou un seul taux de TVA), un agenda de caisse peut suffire, que ce soit en format électronique ou papier. 

Pour des opérations plus complexes, un niveau de précision supérieur est requis. Les outils couramment utilisés incluent la bande de caisse enregistreuse, le brouillard de caisse ou la main courante. Dans ce contexte, l’agenda de caisse représente un récapitulatif des recettes quotidiennes, tandis que les autres mouvements, comme les encaissements, nécessitent une écriture détaillée. 

La bande de caisse enregistreuse compile toutes les ventes, incluant la date, la désignation et le prix des articles. Le brouillard de caisse permet de noter manuellement toutes les ventes au fur et à mesure, avec les mêmes détails que la bande de caisse enregistreuse. La main courante est un terme alternatif pour le brouillard de caisse, souvent utilisé dans beaucoup de secteurs. 

La tenue d’une caisse tactile

L’utilisation d’un logiciel de caisse tactile offre des avantages significatifs pour la gestion de la caisse, même si certains préfèrent encore le crayon et la règle. Ce type de logiciel propose de nombreuses fonctionnalités pour un suivi plus efficace, tout en offrant un coût attractif pour une caisse enregistreuse. Il permet d’obtenir en un clic diverses statistiques éclairantes. Cependant, il doit disposer d’un certificat de sécurisation et autres caractéristiques déterminées par l’administration fiscale. 

La transcription comptable des opérations de caisse

En comptabilité, les encaissements en espèces sont enregistrés par un débit du compte 53 « caisse » et un crédit des comptes 70 « ventes » et 44571 « TVA collectée ». Pour les règlements par chèque, le compte 5112 « chèques à encaisser » est débité. Pour les paiements par carte bancaire, le compte 511 « cartes bleues à encaisser » est débité. 

Lorsque les espèces sont déposées en banque, cela se traduit par un crédit du compte 53 « caisse » et un débit du compte 58 « virements internes ». Ensuite, le compte 58 est crédité et le compte 512 « banque » est débité. Pour les paiements par chèque et carte bancaire, les comptes 5112 et 511 sont crédités et le compte 512 est débité. 

Comment veiller à la bonne gestion de la caisse ?

Tous les commerçants doivent veiller à ce que leur caisse soit parfaitement tenue. Pour cela, des contrôles réguliers doivent être effectués. Chaque jour, à la fermeture de la boutique, il est nécessaire de vérifier la caisse. Il faut s’assurer que le solde de caisse noté dans le livre de caisse correspond au montant effectivement présent dans la caisse. 

En cas de différence, il est indispensable d’en identifier la cause : vol, erreur de saisie, etc. Les anomalies de caisse ne doivent pas être prises à la légère. De plus, le solde ne peut jamais être négatif. Si cela se produit, il faut également en déterminer la cause. 

Pour une bonne gestion de la caisse, il est essentiel de mettre en place des procédures claires et systématiques. Par exemple, établir des routines quotidiennes telles que le rapprochement des transactions enregistrées avec les tickets de vente et les reçus. Former le personnel à la manipulation de la caisse et à la détection des erreurs courantes est également crucial. De plus, l’utilisation de solutions logicielles avancées peut automatiser certaines tâches et réduire les risques d’erreurs humaines. Il est également bénéfique d’effectuer des audits internes réguliers et inattendus pour s’assurer que les procédures sont suivies correctement. En outre, il est recommandé de sécuriser physiquement la caisse pour prévenir les vols, et d’utiliser des systèmes de surveillance pour dissuader les comportements frauduleux. Enfin, maintenir une documentation précise et à jour facilite la traçabilité des opérations et aide à répondre efficacement aux éventuelles demandes des autorités fiscales. 

Avez-vous mis en place des bonnes pratiques pour mieux gérer la caisse dans votre commerce ? 

La solution Clictill pour la gestion de caisse

Clictill propose une solution de gestion de caisse en ligne adaptée aux besoins des commerçants. Ce logiciel permet d’enregistrer et de suivre les transactions de manière efficace et sécurisée. Avec Clictill, les commerçants peuvent accéder en temps réel à diverses statistiques, comme les ventes par produit et les modes de paiement utilisés. La solution inclut également des fonctionnalités de gestion des stocks, facilitant le suivi des niveaux d’inventaire et le réapprovisionnement. Clictill est certifié pour répondre aux exigences légales de sécurisation des données et de conformité fiscale, assurant ainsi une gestion rigoureuse et conforme des opérations de caisse. 

Découvrir gratuitement
notre solution de caisse enregistreuse en ligne

Nos derniers guides