LOGICIELS DE CAISSE SUR TABLETTES : DES AVANTAGES AUX LIMITES

A qui sont-elles destinées ?

Selon le type de boutique et donc la nature des articles gérés (Luxe, Equipement de la maison, Restauration, Alimentaire, Services), l’usage d’une tablette peut s’avérer judicieux ou inadapté. Ainsi pour la restauration en salle, la tablette remplace souvent les PDA  pour la prise de commande.

caisse enregistreuse tablette clictill

Les boutiques de luxe utilisent les tablettes pour accompagner le client dans son parcours d’achat : il peut consulter le catalogue, choisir, sélectionner, voir aller jusqu’au paiement par carte afin de lui éviter l’épreuve du « passage en caisse ».

Pour les activités à fort volume, (restauration rapide, ventes privées, la tablette est parfaite pour traiter le « queue boosting ». Les commandes sont préenregistrées. Le passage en caisse est facilité.

En revanche, pour les activités de commerce traditionnel  du type alimentaire, épicerie ou bricolage, le volume traité impose un matériel  résistant avec des périphériques solidement connectés. La tablette paraît un peu « juste ».

Les solutions sur tablettes ont leurs limites

Une solution de caisse Saas / Cloud sur tablette impose l’achat d’une tablette et souvent d’une marque de tablette, comme IPAD pour ne pas la citer. C’est un support unique. Vous n’avez plus d’IPAD, vous ne pouvez plus utiliser votre caisse enregistreuse ! Une vraie solution Saas doit être disponible sur tous les supports. Le choix d’une solution de caisse sur IPAD revient à choisir l’impasse d’un mono support. Que se passe-t-il le jour où le développement de votre activité vous invite à envisager l’acquisition de caisses sur d’autres plates-formes (PC, TPV…) ?

Autre limite  très contraignante : l’évolution technologique permanente. Les tablettes évoluent régulièrement dans leurs OS, et il n’existe pas de standardisation. IOS, ce n’est pas Android. La technologie des tablettes est encore très « éphémère ». Et le problème est de garantir la compatibilité de fonctionnement des « drivers » et interfaces de paiement. Une caisse enregistreuse ou un TPV équipé d’un logiciel de caisse exige l’usage de périphériques et l’intégration avec les systèmes de paiement.

L’impression immédiate d’un ticket de caisse n’est pas évidente sur tablette. On vous propose au mieux l’envoi par email. Il semble que les développements informatiques sur cet environnement ne permettent pas une gestion intelligente des drivers d’imprimantes ticket.

Ce qu'il faut retenir

Les atouts d’une caisse tactile sont nombreux, mais elle présente aussi des limites qui peuvent vite s’avérer contraignantes. La réponse est donc dans les solutions multisupports.

Laisser un commentaire